Il est prêt à relever tous les défis – Hicham Nazzal – Portrait

Présentateur télé, auteur, acteur, Hicham Nazzal a toutes les cartes en main, pour s’assurer une très belle carrière. Comme les meilleurs vins de son terroir, il se bonifie avec l’age, le soleil de Casablanca dans les yeux en plus… voici son portrait,
1410601_3685797_800x400 redim_recadre_photo
278331-1 aro9y64cqaabyuy
“The thing” : s’il ne fallait en garder qu’une ?
Mon livre de chevet, “Le Livre de l’Intranquilité” de Fernando Pessoa, mon auteur préféré, d’origine Portugaise. Je le relis souvent, et j’y découvre encore des fulgurances littéraires.
“The place” : s’il ne fallait en garder qu’une?
La terrasse du Mini Palais, moment suspendu en pleine capitale où il fait bon boire un thé au son des oiseaux qui s’invitent de temps à autre.
Qu’est ce qui est dans l’air du temps selon vous?
Le parler vrai. Dans une société de plus en plus connectée, où l’information est facilement recoupée, la langue de bois et les faux semblants sont facilement décelables. Et détestables.
Body and health qu’elle est votre routine bien être ? Votre petit truc à vous?
Une alimentation équilibrée, une hydratation régulière, du sport, et des soins visage, avec parcimonie, pour rééquilibrer le grain de peau soumis aux agressions extérieures.
Qu’est ce qui vous rend heureux?
Voir un joli film. Récemment “Julieta” de Pedro Almódovar et
“Frantz” de François Ozon m’ont absolument enchantés.
Quelle rencontre vous a le plus marqué?
Inévitablement Steven Spielberg, sous la direction duquel j’ai tourné en 2005 dans “Munich”. J’y tenais un petit rôle, mais quel film !
Quelle est votre passion honteuse?
Une passion n’est pas honteuse du moment qu’elle vous apporte du bonheur. Disons que je ne suis pas très fier d’acheter de temps en temps certains magazines de potins !
Vous avez longtemps travaillé pour la télévision, aujourd’hui, quels sont vos projets?
J’écris en ce moment un roman, pour une maison d’édition prestigieuse, et des projets cinématographiques sont en cours.
Quel est le rôle qui vous a le plus marqué?
Mattias, dans “Scorpion” de Julien Séri, en 2007. J’y interprétais un manager de free fight, entouré de grands acteurs comme Clovis Cornillac, Karole Rocher ou encore Olivier Marchal.
Que pouvons nous vous souhaiter?
Être heureux. Une denrée rare dans cette sinistrose ambiante, qu’il faut cultiver comme la prunelle de ses yeux.
Faites un vœux!
Des rôles à foison ! Et du succès pour mon livre !
Merci Hicham Nazzal
Twitter : @hichamnazzal
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

SUBSCRIBE

Subscribe now to get notified !

 

FOLLOW US ON