« Anatomie d’une collection » – Sonia Rykiel – Portrait rêvé – Paris 8ème

sonia-rykiel-par-andy-warhol

La plus parisienne des créatrices contemporaines s’est éteinte le 25 août dernier. A l’occasion du deuxième volet de l’exposition « Anatomie d’une collection » qui lui est est largement consacré, portrait-hommage à celle dont le nom et les créations continuent de faire rêver.

sonia-rykiel-rencontre-en-mode-deglingue_4562382francoise-hardy-pull-sr-elle-1963

The Thing, s’il ne devait y en avoir qu’une ?

Mes cheveux roux, très roux. Pour ma mère, c’était une déception, pourtant j’en ai fait ma force et ma signature, mon style s’est construit grâce à eux, autour d’eux.

 

The Place, s’il ne devait y en avoir qu’une ?

Pas forcément le boulevard Saint-Germain, plutôt Neuilly-sur-Seine, où je suis née.

 

On Air, ce qui est dans l’air du temps pour vous aujourd’hui ?

La littérature, encore et toujours.

 

Body & Health, votre secret santé ou beauté pour les femmes ?

Ce que j’ai appelé la démode : jouer avec son corps en fonction de ses forces et de ses faiblesses, et pas par rapport aux tendances. Savoir ce qu’on doit montrer et cacher : dégager ses épaules, couvrir ses jambes avec un pantalon, par exemple. Avoir une juste estime de soi, c’est l’élégance suprême.

 

Qu’est-ce qui rend les femmes belles ?

Un tricot porté à même la peau.

 

Qu’y a-t-il sur votre table de nuit ?

Des livres de Proust et de Duras, des fleurs, de quoi écrire et dessiner, mon petit-déjeuner.

 

De quoi êtes-vous gourmande ?

De mots et de chocolat.

 

Quelle est votre passion honteuse ?

J’ai des passions secrètes, mais aucune n’est honteuse.

 

Quel est le son du moment ?

Les compositions de mon fils, Jean-Philippe.

 

Faites un vœu…

Que les femmes soient toujours plus libres, dans leurs vêtements comme dans leur vie!

 

Livres : Sonia Rykiel, « Dictionnaire déglingué », éditions Flammarion, 25€

Sonia Rykiel et Judith Pérignon, « N’oubliez pas que je joue », éditions de L’Iconoclaste, 15€

 

Exposition : « Anatomie d’une collection », deuxième partie, jusqu’au 12 février 2017, Palais Galliera, Paris.

Pauline Delsalle

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

SUBSCRIBE

Subscribe now to get notified !

 

FOLLOW US ON