La création comme réponse au temps qui passe … – Guillaume Pelloux – Portrait – Paris

9174ea590784ed0b48b476771727d848
La peur du temps qui passe le conduit à s’exprimer au travers de ses créations, et pour cela il a choisi le collage sur toile. Résolument contemporain, il nous offre sa version du monde et d’un passé que l’on partage, Guillaume Pelloux, voici son portrait,
1b6ebe8ba67b79ebbe784a313b02fb23f
ac2492924467d0e2be8caeedc602b0cd 275b36059d0e698ce9e45c84087dc4d5
The thing, s’il ne fallait en garder qu’une?
Les Fleurs du Mal de Baudelaire.
The place s’il ne fallait en garder qu’une?
Mon atelier.
Qu’est ce qui est dans l’air du temps selon vous?
L’hyperconnectivité, les nouveaux modes de vie éco-responsables.

Body ans health qu’elle est votre routine bien être ? Votre petit truc à vous?

Un peu de sport en salle, en dilettante, et un massage du dos de temps à autre.
Qu’est ce qui vous rend heureux?
Créer, visiter…
D’où vous vient votre goût pour les collages?
Je suis fasciné par les images, par tout ce qu’elles véhiculent, tout ce qu’elles racontent, on peut les détourner à loisir, se les approprier et réinventer quelque chose…
Qu’est ce qui vous inspire?
La Petite Histoire. Mais l’inspiration passe bien souvent aussi par un détail ou une anecdote, un destin, une photo, des mots, une atmosphère, enfin quelque chose qui m’interpelle, qui me trouble ou me séduit, me fascine.
Quel est votre artiste favori?
Ingres!
Quel est votre rituel ou votre panoplie pour créer?
Visualiser ce que je vais créer, le laisser mûrir dans un coin de ma tête. Et ensuite, partir à la recherche au travers des ouvrages d’art et du web, des images et des différents motifs que j’utiliserai pour composer le collage
Où aimeriez vous voir vos œuvres exposées?
Je pense spontanément à un petit Musée parisien, le Musée de la Chasse et de la Nature, j’adore cet endroit, la scénographie, l’ambiance et pour y avoir vu des expos d’art contemporain, c’est un bel écrin.
Quelle rencontre t’a le plus marqué ? 
Farah Dibah Pahlavi, l’ancienne impératrice d’Iran. C’était en 2010, à Paris, lorsque j’ai eu l’immense bonheur de lui livrer un triptyque que j’avais créé et qui la représentait avec le Shah d’Iran.
Quelle est votre passion honteuse? 
L’histoire des bijoux royaux, et les pérégrinations de ces parures, d’un pays à l’autre, au grès des mariages, des décès, des héritages ou des ventes aux enchères.
Que pouvons nous vous souhaiter?
De toujours trouver l’inspiration.
Faites un vœux !
C’est fait !!!
Merci Guillaume Pelloux.
http://www.guillaume-pelloux.fr/fr/index.php
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

SUBSCRIBE

Subscribe now to get notified !

 

FOLLOW US ON