Gardien de but, mais pas que … – Antoine Gounet – Rouen

Alors que ce week end, clairement l’accent est donné aux cloches, oeufs, poules et autres lapins en chocolat, pourquoi ne pas mettre en avant un fan du ballon rond. Un AS des bois, qui par la force de ses arrêts maitrisés vous démontre que le milieu du football vous réserve de belles surprises et de sacrées rencontres, Antoine Gounet, gardien de but, voici son portrait,

 

The thing, s’il ne fallait en garder qu’une ?

Le livre Maktub de Paolo Coelho, je l’emmène partout avec moi. C’est un bouquin réconfortant, inspirant et un guide de sagesse.
The place s’il ne fallait en garder qu’une ?
London of course ! J’ai eu la chance d’y vivre pendant 4 ans. C’est une ville incroyable, d’un quartier à l’autre c’est un décor différent, des villages dans la ville, des parcs magnifiques et l’énergie des gens est très positive. Tout le monde est heureux d’être là et ça se ressent. Je retournerai y vivre un jour.
Qu’est ce qui est dans l’air du temps selon vous?
L’air et le temps
L’écologie
L’environnement
Body ans health qu’elle est votre routine bien-être ? Votre petit truc à vous?
Je pratique la méthode Pilates plusieurs fois par semaine et je prépare d’ailleurs en parallèle de ma carrière mon diplôme pour devenir professeur de la méthode Romana Pilates.
Cela permet, en se focalisant sur le centre (zone abdominaux/fessiers/lombaires), de développer le corps de manière harmonieuse en allongeant et renforçant les muscles. Ça galbe le corps, améliore la posture, développe la coordination et stimule la circulation sanguine.
C’est un vrai plus pour mon job de gardien de but.
Qu’est ce qui vous rend heureux?
Faire ce que j’aime, apporter du bonheur et de la joie aux autres,  voir l’océan,  contempler un coucher de soleil, voyager, être avec mes amis et mes proches.
Votre premier souvenir de ballon rond?
Entre le pêcher et le poirier dans le jardin de notre maison. C’était les buts, j’étais le gardien et mon père me faisait des frappes avec un pote à lui qui s’appelait Oleg. Quand Oleg marquait, il disait toujours : ” Oleg Blokhine!” et moi je ne savais pas qui c’était Oleg Blokhine du coup je ne comprenais pas.
Mais j’en arrêtais déjà pas mal des frappes!
Comment vous est venu  l’envie de devenir joueur professionnel?
J’étais fan de Bernard Lama et j’ai adoré tout de suite être gardien de but. J’ai eu la chance d’avoir des entrainements spécifiques gardiens dès l’âge de 9 ans, la passion était là et l’envie d’être professionnel est venue naturellement. Mais j’avais d’autres envies à l’époque complètement différentes qui n’avaient rien à voir avec le football ( dans la culture notamment ) et c’est le jour où je me suis retrouvé pour la première fois dans le groupe professionnel à Tours que j’ai compris que c’était ça que je voulais faire par dessus tout.
Pourquoi gardien de but?
À force de plonger entre les deux arbres de mon jardin, ma mère m’a acheté un pantalon et des gants de gardien de but pendant l’été. J’avais alors 7/8 ans. Quand la saison a démarré, l’entraîneur a demandé qui souhaitait être gardien. J’ai répondu spontanément : moi ! J’ai mon pantalon et mes gants !
Et c’est parti de là.
J’aimais me jeter sur les ballons et j’étais déjà agile. Et au fur et à mesure, les responsabilités du poste, les entrainements spécifiques, la psychologie à part et le fait de pouvoir sauver mon équipe m’ont fait aimer encore plus mon job.
Vous êtes en finale de la coupe du monde, au tir au but… Tout à-coup c’est le joueur de vos rêves qui est face à vous pour tirer, quel est-il ?  
Ronaldo ( Le vrai ) comme ça le match c’est France Brésil ! Revanche du 3-0 de 98 et cette fois-ci on l’emporte aux penaltys grâce à deux arrêts de Gounet !
Quelle est votre passion honteuse? 
C’est pas vraiment une passion mais j’adore regarder les reines du shopping… Bravo ma chéwie !!!
Quel est votre conseil pour les jeunes qui veulent embrasser la même carrière que vous? 
Soyez exigeant avec vous même, ambitieux, travailleur, à l’écoute de vos entraîneurs et partenaires et n’abandonnez jamais si c’est votre rêve. Tout est possible dans la vie si l’on s’en donne les moyens. Et profitez de ce que la vie vous offre et de tous les moments sur le terrain en donnant le meilleur de vous même.
Quels sont vos projets pour 2018?
Devenir titulaire en Ligue 2, avancer dans ma formation de professeur de la méthode Pilates et continuer à me développer dans d’autres domaines.
Que pouvons-nous vous souhaiter?
Des clean sheets, d’atteindre mes objectifs, une bonne santé pour mes proches, du bonheur et de la réussite dans tout ce que j’entreprends.
Faites un vœux ! 
Done.
Affaire à suivre …!
https://www.instagram.com/antoinegounet/?hl=mr
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

SUBSCRIBE

Subscribe now to get notified !

 

FOLLOW US ON